Rentrée littéraire 2020

Rentrée littéraire 2020

 

RAPHAEL ENTHOVEN

 

Le Temps Gagné

 

 

« Gagne du temps. Au risque d’être péremptoire, snob ou dogmatique… Gagne du temps. Trompe-toi tant qu’il faut. L’instinct est à ce prix. Tu trouveras la faille et planteras l’étendard au cœur battant de la vie. Sois con souvent, génial parfois. C’est la rançon de l’emporte-pièce, le salaire du mépris. Cent sottises pour un aphorisme, comme un diamant scintille au milieu du charbon. Gagne du temps, disait mon père, laisse-moi te faire gagner du temps… »

Dans cette confession d’un enfant du XXe siècle, entre l’épreuve de la violence et la découverte du courage, Raphaël Enthoven raconte la jeunesse, les amours, les combats et la liberté conquise. Et nous offre autant le tableau d’un monde perdu que le récit d’une aube.

 

L’AUTEUR

Raphaël Enthoven est philosophe. Le Temps gagné est son premier roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

KARINE SILLA

 

Aline et les hommes de guerre

 

Aline Sitoé Diatta naît en 1920, au beau milieu des forêts luxuriantes de la Casamance, dans le sud du Sénégal. Enfant déterminée, puis adolescente indépendante, solitaire et douce, elle quitte la brousse pour se rendre à Dakar afin d’y travailler comme gouvernante dans une famille de colons. C’est là qu’elle entend, pour la première fois, des voix qui lui ordonnent de rentrer chez elle pour libérer son peuple. Prônant la désobéissance civile et la non-violence, Aline appelle les Sénégalais à lutter pour leurs terres et le respect qui leur reviennent de droit. S’entourant des anciens, comme le veut la tradition diola, écoutant les conseils de son sage ami Diacamoune, la jeune femme est vite érigée en icône de la résistance, magnétique et insoumise, et est sacrée reine. Menaçant l’ordre établi et mettant à mal l’administration française, Aline, la « Jeanne d’Arc du Sénégal », devient l’ennemie à abattre, mettant, dès lors, sa jeune vie en danger.

À travers Aline, c’est la musique, tragique et sublime, de tout un pays que Karine Silla fait entendre au lecteur par son écriture aussi envoûtante et inspirante que la voix de cette femme de lutte et de cœur qui plus jamais ne nous quittera.

 

L’AUTEURE

Karine Silla est dramaturge, réalisatrice et scénariste. Aline et les hommes de guerre est son quatrième roman. Née à Dakar, elle vit à Paris.

 

 

 

 

MAUD SIMONNOT

 

L’Enfant céleste

 

Sensible, rêveur, Célian ne s'épanouit pas à l'école. Sa mère Mary, à la suite d’une rupture amoureuse, décide de partir avec lui dans une île légendaire de la mer Baltique. C'est là en effet qu'à la Renaissance, Tycho Brahe – astronome dont l'étrange destinée aurait inspiré Hamlet – imagina un observatoire prodigieux depuis lequel il redessina entièrement la carte du Ciel.

En parcourant les forêts et les rivages de cette île préservée où seuls le soleil et la lune semblent diviser le temps, Mary et Célian découvrent un monde sauvage au contact duquel s'effacent peu à peu leurs blessures.

Porté par une écriture délicate, sensuelle, ce premier roman est une ode à la beauté du cosmos et de la nature. L'Enfant céleste évoque aussi la tendresse inconditionnelle d'une mère pour son fils, personnage d'une grande pureté qui donne toute sa lumière au roman.

 

 

L’AUTEURE

Maud Simonnot a passé sa jeunesse dans le Morvan et plusieurs années en Norvège qui l'ont inspirée pour ce livre. Sa biographie de Robert McAlmon, La nuit pour adresse (Gallimard, 2017) a reçu le prix Larbaud et a été finaliste du Médicis essai.

 

 

 

 

 

DOLORES REYES

 

Mangeterre

 

Un peu sorcière, un peu voyante, celle qu’on surnomme Mangeterre possède un don hors du commun qui implique une responsabilité immense : en avalant la terre qu’elles ont foulée, Mangeterre entrevoit, lors de douloureuses transes, le terrible sort des femmes brutalisées d’Argentine. Dès lors elle est face à un dilemme : doit-elle répondre à l’appel de la terre et tenter de sauver toutes ces femmes en détresse ? Car, très vite, des parents désespérés arrivent des quatre coins du pays pour l’implorer d’utiliser son don, et de retrouver leurs enfants disparues. Mais dans un monde où la violence, la misère et l’injustice font loi, et où les femmes en sont les premières victimes, Mangeterre est sans cesse rappelée à leurs appels à l’aide, à ses visions, à son pouvoir. Et c’est en cherchant, coûte que coûte, la vérité, la délivrance et la rédemption qu’elle tracera sa route si particulière et y retrouvera le sens de l’amour et de la fraternité.

Telle une onde de choc, Mangeterre bouleverse et frappe de la première à la dernière page, porté par un réalisme magique ensorcelant et l’écriture lumineuse et brutale de Dolores Reyes, qui parvient à raconter et transcender la douleur de toutes les femmes.

 

L’AUTEURE

Dolores Reyes est née à Buenos Aires en 1978. Enseignante, féministe, militante socialiste, mère de sept enfants, elle vit à Caseros, dans la province de Buenos Aires, en Argentine. Salué pour sa puissance évocatrice et son engagement littéraire, Mangeterre est son premier roman.